prologue

Etat d'esprit de l'auteur:

Etant enfant, disons aux alentours de mes sept ans, je me suis rendu compte que j'étais irrémédiablement: 'Hétérosexuel'.
Si on m'avait demander alors la signification de 'Hétérosexuel', je n'aurais pas su répondre. Dans les années cinquante, on n'enseignait pas encore la sexualité à l'école. cela explique peut-être une certaine forme de pruderie, pour ne pas dire, de pudibonderie dont je suis encore affublées aujourd'hui.

Alors me direz-vous: «Comment vous êtes vous rendu compte de votre état?»
«Chère lectrice,» (car il n'y a qu'une femme, qui puisse poser la question ) Je vais vous répondre sincèrement. «Déjà nourrisson, j'étais très attiré par les seins de ma nourrice, il paraît que c'est normal et qu'il ne faut pas s'inquiéter. Ca passe en vieillissant. (C'est sur que plus la nourrice prend de l'âge, moins elle attire les bébés.)»
«Que je sois tomber amoureux de la cuisinière, c'était normal aussi; car elle était douce , jolie et faisait de bons gâteaux.»
«Mais tomber amoureux de sa maitresse d'école, et des amies de sa mère, (Pas de toutes, des jolies seulement); mais toutes à la fois.

Alors là si ce n'est pas être 'Hetero'?»

«Donc je suis attiré par les femmes, comme le fer par un aimant, que mon lecteur ne m'en veuille pas, si je préfère une lectrice pour confidente. Le lecteur pourra toujours écouter aux portes, ou regarder par le trou de la serrure, voire faire les deux en même temps.

«Chére lectrice, si vous m'autorisez, à vous parler à la bonne franquette; sachez que les personnages dont vous allez vivre les aventures, sont de pures fictions. Pour autant, dans cette fiction, la chronologie à été respectée, dés qu'on fait référence à des figures de 'l'Histoire'.»
«C'est donc à vous lectrices de tous âges, qui vous souvenez que vous avez joué 'A ce qu'on serait..Le capitaine crochet....Peter Pan' ou la Fée Clochette; C'est à vous que j'ai pensé en écrivant ces lignes.»

«Je me propose de ressusciter pour vous, le siècle des lumières. J'espère qu'il vous fera rêver, comme ceux qui l'on vécu. Car ils rêvaient d'un monde meilleur. Ils pensaient qu'il fallait changer les hommes, pour changer la société, et non pas le contraire.»

«Avec le recul, les contemporains de Bonaparte, pourront vous paraître naïfs.
Surtout que contemporains, veut simplement dire qu'ils vivaient à la même époque, et non comme des privilégiés à la cour des monarques. Ces 'gens du commun', venaient de milieu très variés, mais c'est un fait avéré, qu'ils se côtoyaient sur les bateaux, du temps de la flibuste. C'est donc la vie des marins de ces équipages que qui nous interresse.

«Grâce à la magie de l'écriture, je vais vous faire remonter le temps.» «Oubliez pour quelques instants, les interdits de ce monde trop matériel.» «Gardez vos yeux grands ouverts, mais prêtez votre oreille au conteur. Ou le contraire si vous préférez.»
«Imaginez que vous êtes redevenu un enfant et qu'on vous raconte une histoire merveilleuse»
«De celles qui commencent invariablement par il était une fois.»

«Et qui se terminent inévitablement par ….

« Ils se marièrent, et eurent beaucoup d'enfants. »

C'est ainsi que finissent les contes de fées.
Et c'est ainsi que commence celui-là, enfin presque.

« Ils se marièrent, n'eurent pas beaucoup d'enfants. Seulement deux; des jumeaux. »

Voir Sommaire

 


Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /home/autowebc/www-autoweb-creator.org/stats/var/last.php on line 1643